Hey hey,

Amis déssineux, oui c’est à toi que je m’adresse! Toi aussi, je le sais, tu as déjà vécu cette situation! Toi aussi tu te ballades toujours avec un carnet de croquis sur toi, tu te dis que tu vas faire que de la mine HB puis tu commences à faire un peu d‘encre…puis de l’aquarelle… puis de l’acrylique… et tu te retrouves avec ça!

  

Bon oui je sais, j’aurais pu prendre un autre papier que du 90g, mais moi je l’aime bien ce papier avec son ptit grain et sa petite robe ivoire… enfin je m’emballe! Tout ça pour dire que quand tu viens de finir une illustration et que ton papier tire la tronche, t’es pas content! Mais tout cela est fini car j’ai trouvé la solution pour transformer n’importe quel croquis sur du papier pourri en support rigide prêt à être accroché! 🙂

Pour ce faire, il vous faudra 2 choses :

– un support rigide (carton gris, bois, carton bois, carton mousse…)

– une colle blanche transparente a séchage (colle vinylique, flexiplé…)

– un pinceau plat, une règle et un cutter

Alors pour le support et la colle, si vous voulez vraiment un résultat nickel je vous conseille le carton mousse en support et la Flexiplé en colle, pourquoi?

Du carton mousse (une feuille de mousse rigide recouverte de chaque coté par 2 bristol mat ou brillant en fonction de la marque) car déjà le support est blanc, ce qui va redonner pas mal de pèche à vos couleurs contrairement, par exemple, au carton gris qui lui va ternir un peu le tout. Et aussi car c’est un support léger mais qui reste bien rigide, donc un bon point pour l’accrochage et l’exposition, et surtout si vous ne dépassez les 3mm d’épaisseur, ce qui est largement suffisant pour la rigidité, vous pourrez encore mettre vos illustration sous-verre, j’ai testé et ça fonctionne parfaitement même avec un passe-partout, donc on peut à la fois l’accroché tel quel avec des attaches en forme de triangles, ou le mettre carrément sous verre dans un  cadre!

Et de la Flexiplé, car c’est une colle blanche pour reliure, donc sans solvant, complètement transparente au séchage et extra-forte! Elle est juste brillante une fois sèche mais rien de bien méchant! 🙂

Une fois que vous êtes équipé, ça va très vite, on découpe le carton plume au format des illustrations et croquis, n’hésitez pas à laisser 1 à 2 centimètres de marge de chaque coté pour pouvoir bien étalé la colle et retailler au cutter par la suite.

 

Voilà ce que ça donne avec l’illustration juste posée dessus.

Ensuite on étale la colle sur la totalité du dos de l’illustration. Pour quoi ne pas mettre la colle directement sur le support, tout simplement car, à moins de faire le format exact de l’illustration sur le support, il y aura de la colle en trop sur les bords et quand vous allez maroufler votre illustration vous allez en mettre partout autour et peut être même sur votre illustration, ce serait quand même dommage! 🙂

Donc ensuite on…? on….? maroufle, c’est bien y en à qui suivent! 🙂 Alors pour éviter un veille poussière ou goutte de colle sur votre illus, on prend une feuille blanche qu’on pose par dessus son dessin qui nous servira de protection, et on lisse, en regardant de temps en temps pour ne pas avoir de boursouflures et de plis.

On laisse reposer 1h30 – 2h sous une pile de bouquin assez lourd!

Enfin on retire tout et on a belle série d’illustrations bien à plat sur un support rigide!

Il suffit juste de retailler vos illustrations comme bon vous semble et de les exposer telles quelles ou de les mettre sous cadres! 🙂

Je n’ai pas pris de photo du résultat final vous verrez bientôt tout ça exposer au magasin! 😉

D’ailleurs si vous voulez voir ce que donne de l’aquarelle sur du carton plume, et la preuve que le tout peut être mis sous cadres, vous avez quelques portraits exposés en ce moment au magasin!

Mais comme j’avais fait des tests auparavant avec des croquis de bases, je peux vous montrer ce que ça donne!

Alors aussi, pour avoir tester pas mal de techniques différentes je peux vous dire que :

– avec de l’aquarelle en godet ou en tube, il n’y a aucune altération visible pour ma part.

– avec du feutre aquarelle type Tombow, les coups de feutres en tendance à diffuser lorsque la colle humidifie le papier, on peut le constater sur l’homme au cheveux verts pus bas.

– avec du marqueur à alcool, là aussi aucune altération visible pour ma part.

– avec de l’acrylique, pareil!

 

Je n’ai pas encore testé tout ce qui est technique sèche, mais normalement il ne devrait pas y avoir de problèmes. 

Voilà, à bientôt pour de nouvelles aventures!